la fabrique à musique

entretien

Q• EXISTE T’IL UNE MÉTHODE POUR ÉCRIRE UNE MÉLODIE DE CHANSON ?

R•

A mon sens oui car au delà de l’inspiration, de l’intuition et du tatonnement, il existe des choix rationnels qui détermineront au final l’expression et le caractere d’une musique . Partant des souhaits de l’auteur et de l’interprète, je passe en revue l’ensemble des possibilités en matière de tempo, phrasé, type de voix, style, tessiture, rythmique ... etc, afin cerner ce qui est possible , ce qui semble approprié et ce qui ne l’est pas. Je peux te donner une idée des questions que je me pose avant d’écrire une seule note :

• S’agit il d’une chanson réaliste, engagée, d’amour ou autre ?

• Le texte en t’il en langage oral, écrit, vulgaire ou poétique ?

• En vers libre ou non, utilisant rimes assonances accents alitérations ou métaphores ?

• Le style de voix du chanteur, ses possibilitées vocales : Grave-Aigü, voix de tête, puissance, densité, variation du timbre ?

• Choix d’un Tempo et d’une Rythmique

• Quelle mesure : 3/4 4/4 6/8 9/8 ?

• Pulsation fixe ou Rubato ?

• Tessiture, ambitus, tonalité ?

• Type de voix : Chanté, lyrique, parlé, parlé-chanté, récitatif, scandé, slamé, voix de tête, vocalise

• Type de mélisme : Ascendant, descendant, statique, dynamique, avec anachrouse, désinence, accent, syncope ?

• Les intervalles mélodiques utilisés : disjoint, conjoint, ascendant, descendant, statique, fixe, varié, simple, sophistiqué, redondant, libre ?

• Caractére mélodique : Classique, Expressif, Romantique, Rock, Pop, Disco, Traditionnel, Jazzy, Latin, Répétitif, Minimaliste, Dansant ?

• Style syllabique ou vocal ?

• Débit mélodique & Harmonique ?

• Accords à 3 sons ou + ?

• Dynamique

• Agencement mélodico-rythmico-harmonique ?

Chaque option conditionne au final le caractère de ma mélodie .

Q• COMMENT CHERCHES TU À AGENCER TEXTE, MUSIQUE ET INTERPRÉTATION ?

R•

A mon sens il existe plusieurs démarches possibles : Rechercher la CONCORDANCE entre texte, musique et interprète ou à l’inverse provoquer la DIVERGEANCE, la complémentarité voire l’opposition . En général la musique est en adéquation au texte mais parfois elle peut prendre le risque d’être contradictoire . Texte et musique sont en adéquations lorsqu’ils dégagent une émotion similaire avec leurs moyens respectifs . Par exemple, on peut concevoir une Ballade sur une mélodie et un texte dépressif, un Tempo lent, une orchestration romantique, une voix alterée par l’émotion usant du trémolo ou du vibrato . Ici, tous les ingrédients concourrent à produire de la tristesse et de l’émotion . Une conception fusionnelle entre texte musique et interprete permet de faire passer un message clair et authentique au public .

Autre possibilité : Dissocier texte et musique en jouant sur plusieurs registres . La musique peut dans ce cas avoir un sens different du texte et prendre une certaine autonomie . Au lieu de coller parfaitement à celui ci, elle peut s’en détacher plus ou moins librement. Un exemple est l’hymne national " La Marseillaise " ré-orchestré en Reggae par Serge Gainsbourg : Texte et Musique s’opposent radicalement et créent entres eux un désaccord humoristique voire provocateur . Ce procédé de décalage entre texte et musique peut engendrer la distanciation, provoquer la surprise, la critique, la réflexion ou la poésie et créé un discours complexe, personnalisé, une sorte d’ univers composite original .

Q• QUELLES SONT LES OPTIONS POSSIBLES POUR UNE MUSIQUE QUI ACCOMPAGNE UN TEXTE ?

R•

Soit texte et musique procèdent d’une même intention - univers cohérent ou tous les ingrédients vont dans le même sens - soit ils se démarquent l’un l’autre . Ce qui permet de jouer sur les contrastes, l’ambivalence , la nuance et d’aménager un dialogue contradictoire entre texte et musique . Les deux conceptions se soutiennent, tout est affaire de goût, du but recherché et de l’impact voulu sur le public .

Dans une démarche traditionnelle, la musique emprunte en général à un GENRE pré-établi, qu’il s’agisse de Chanson française, Pop-rock, Zouk, Rapp, Soul, New-soul ou autre . On respecte donc les attributs d’un genre déterminé à l’avance .

La marge de liberté au niveau composition est restreinte car il s’agit de s’inscrire dans la ligné d’un mouvement musical déja existant et d’en respecter la forme, le contenu et le style .

Le travail du musicien consiste à s’impregner du genre en question et d’en restituer les attributs et conventions. Cela demande du savoir faire, de la technique plus que de l’imagination ou de la créativité pure .

Je pense qu’ une musique se situe souvent à mi chemin entre emprun au passé ( patrimoine culturel mondial ) et originalité, nouveauté, avangardisme ou créativité .

Par exemple, des chanteurs tels que Trenet, Nougaro ( le Jazz et la Java ) ou Jaunas ( La boite de jazz ) peuvent se situer dans certaines de leurs compositions à mi chemin de la chanson populaire et du Jazz .

Ils flirtent avec plusieurs univers tout en conservant le cadre de la variété Française traditionnelle . Ils ne cautionnent pas totalement un genre mais cherchent plutôt à s’en écarter plus ou moins librement .

Certains chanteurs actuel s’attachent à proposer un univers radicalement expérimental par exemple par le choix de sons synthétiques et de prise de son originaux, d’instruments non conventionels ou extra occidental, d’arrangement à la frontière de la Musique de Chambre , du Jazz, de la Musique Comtemporairaine ou encore Minimaliste, Répétitive , Atonale .....etc . " Bachoug " en est l’un des exemples actuel . Certaines de ses compositions récentes utilisent la polyrythmie ( Afrique noire ), les mesures impaires -( Europe de l’est ) , la polytonalité ( néo-classissisme français des années 1905-1945 ), les nappes ( musique cinématographique ), le tout avec une orchestration mélant instruments accoustiques et échantillonnés. Par l’utilisation de sons synthétiques et d’une prise de son originale .

| Crédits |